Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2016

La réalisation d’un jardin japonais traditionnel

 La réalisation d’un jardin japonais traditionnel est une expérience intéressante. Celui-ci est très tentant par son originalité et sa simplicité mâtinée d’authenticité. De plus, il s’adapte aussi bien dans un espace restreint voir semi-clos qu’en étant tout ou partie d’un jardin traditionnel de plus grande superficie.  Néanmoins il convient de ne pas agir à la légère. Nous vous proposons pour cela quelques conseils.

Soyons francs dès à présent : ce serait une gageure que de vouloir imiter les jardins des temples de Kyoto. Néanmoins, ceux-ci peuvent comme beaucoup d’autres être une source d’inspiration fantastique.

  Voici donc quelques conseils de base.

  

Infrastructures de base

 Tout d’abord, vous pouvez penser aux limites de votre jardin japonais. Ainsi, un grillage n’est pas du meilleur effet  l’inverse du paroi de bambou ou de bois. Les murs peuvent également être camouflés par des palissades, dont la hauteur variera en fonction dudit mur. Un site pour avoir une idée des différents types de clôtures (gaki).

 Il est également envisageable de mettre en place un bassin. Il peut s’agir d’un bassin d’ablution (tsukubai), traditionnel des jardins de thé (chaniwa), creusé dans une pierre près du sol. Ou bien encore d’un bassin plus grand, où vous pourrez faire vivre des carpeskoï par exemple. Voir nos conseils pour mettre en place un bassin.

 

Implantations minéales

 Un autre élément indissociable du jardin japonais est la création de relief par de l’enrochement. Il n’est point de salut dans un jardin trop plat ! Les rochers doivent être placés en groupe impair, de manière à composer des triangles irréguliers. Ceci afin de d’allier « naturel » et esthétique. Pensez ensuite au gravier, qui peut être coloré (Jardin sec du temple Ryōan-ji).

 

Implantations végétales

 Les plantations de végétaux sont tout aussi importantes, et suivent les mêmes règles d’ornement d‘imparité et d’irrégularité.
Les plantes intéressantes peuvent par exemple être des cyprès du Japon, des pins (symbole de longévité), des bambous, des azalées, des lotus, des fougères et de la mousse (Jardin du temple Saihō-ji).

 

Circulation et décoration

 Une fois les implantations végétales et minérales effectuées, il est temps de penser à la circulation au sein du jardin. Un pas japonais (tobi ishi) est traditionnellement utilisé, ainsi que diverses allées dallées. Les lanternes japonaises peuvent également accompagner votre jardin.

 

19:27 Publié dans jardin | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.